Guide : réussir la production de biométhane à partir des boues d’épuration des eaux

Méthanisation à la STEP de Mulhouse Sausheim, photo Baudoin pour SUEZ

En 2024, près de 50 stations d’épuration des eaux usées françaises digèrent leurs boues et produisent ensemble plus de 500 GWh de biométhane. Ces équipements de dépollution deviennent ainsi en même temps des outils de la transition énergétique des territoires. Pour Laëtitia Aubeut-Chojnacki de GRDF, « valoriser les boues issues du traitement des eaux usées par la production de biométhane pour une collectivité c’est réduire de 25 à 40 % le volume de ces déchets produit et donc faire des économies ; c’est verdir son réseau de gaz et permettre l’accès à une énergie durable pour ses administrés ; et c’est déjà aujourd’hui couvrir les besoins de chauffage et de cuisson de 77400 logements actuels ou c’est faire rouler au bioGNV près de 2300 bus ou bennes à ordures ménagères sur le territoire ; et ce sans compter bien sûr le CO2 en moins émis pour préserver la planète ! »

Pour la Chargée de développement du biométhane de STEP / ISDND /Biodéchets chez GRDF, « d’ici à 2030, ces chiffres auront doublé avec près de 1 TWh/an de capacité de production sur une centaine de stations d’épuration, contribution pleine et entière à la trajectoire de neutralité carbone et de neutralité énergétique pour la filière assainissement avec l’arrivée de la nouvelle Directive Européenne Eaux Résiduaires Urbaines (DERU) ».

Alors pour réussir un projet de production et d’injection de biométhane à partir des eaux usées et éviter les écueils, la Banque des Territoires, le SYNTEAU, FP2E, GRDF, l’Association ATEE, la FNCCR et l’Association AMORCE se sont associés pour publier un guide technique qui capitalise sur le retour d’expérience de 35 collectivités qui se sont déjà lancées.

Guide téléchargeable ici

Frédéric Douard

Cet article est paru en premier sur le site https://www.bioenergie-promotion.fr/99275/guide-reussir-la-production-de-biomethane-a-partir-des-boues-depuration-des-eaux/